Life @ work

Les diplômes autour du drone décollent eux aussi

  • 26 Juin
    2017

L'enseignement supérieur se met à la page pour proposer des formations autour des drones.

L'enseignement supérieur essuie souvent les critiques en raison du  décalage entre les diplômes qu'il propose et la réalité âpre du marché du travail. De plus, son manque d'agilité empêche souvent les étudiants de s'adapter à une société qui se métamorphose.

Aujourd'hui, pourtant, l'enseignement supérieur aurait de quoi faire taire les critiques coutumières. Car, pour renouveler son offre de formation, il se tourne désormais vers les drones pour proposer des métiers d'avenir, et aider les étudiants à acquérir les compétences de demain, telles que le pilotage et le management de drone, qui seront d'utilité au sein des smart cities.

Par exemple, l'ENAC (L'école Nationale d'Aviation Civile) a ouvert, il y a un mois, un mastère spécialisé en management et services de drones. L'IPSA, quant à elle, a lancé un Bachelor intitulé Cyber Aero & Drones et Robots. Du côté de la conception de ces appareils volants, l'ENSAM (Ecole Nationale Supérieure des Arts et des Métiers) propose un master intitulé "Créateur de solutions drones: technologies et usages". L'ULCO (L'Université du Littoral Côte d'Opale) enfin, a lancé une licence professionnelle d'urbanisme, dans laquelle l'apprentissage du pilotage de drones est inclus pour aider les techniciens et architectes dans l'analyse de sites et la compréhension de leur environnement. Pour Pierre Bracq, maître de conférence à l'ULCO : «  Le drone peut en effet être équipé de différents appareils, caméra, appareil photo, capteurs thermiques, apportant une aide précieuse au technicien."  En tout cas, cette insertion de l'innovation dans le milieu de l'enseignement nous invite à penser encore davantage que le drone a un rôle futur à jouer dans la société et dans le monde du travail.

Rédigé par Laura Frémy