Life @ work

Une école forme les personnes sans emplois à l'IA

  • 08 Mar
    2018
  • 2 min

Ouverte par Microsoft il y a quelques jours, cette école vient rompre avec la dystopie technologique et réconcilie IA et emploi.

Selon une étude menée par Dell, dont le nom « The new era of human and machine partnership » est d'ailleurs évocateur, 87% des métiers issus de l'IA n'existent pas encore. Cela ne veut donc pas dire que l'IA est nécessairement destructrice d'emplois. Évidemment, tout pousse à croire que, pour optimiser leur business, bien des entreprises l'utiliseront en remplacement des emplois peu qualifiés. Pour autant, il convient de rappeler que l'IA aura les effets que l'Homme aura bien voulu lui concéder. Il ne tient donc qu'à nous de faire rimer IA et emploi. C'est d'ailleurs le projet de Microsoft, qui a ouvert le 6 mars dernier à Paris une école d'un nouveau type, qui ambitionne de former des personnes en recherche d'emploi, de 19 à 39 ans, aux nouveaux métiers de l'IA. Ces apprentis techniciens apprennent ainsi tout à tour la création et la gestion d'API cognitives, le codage d'algorithmes d'intelligence artificielle, plusieurs langages informatiques, etc. 24 élèves forment d'ores et déjà la première promotion de cette école du futur, plébiscitée par Mounir Mahjoubi, l'actuel secrétaire d’État chargé du Numérique. C'est cet élan de formation et d'éducation au numérique qu'il faut accompagner et faire grandir pour éviter que la transformation digitale des entreprises laisse les plus vulnérables de côté et n'exacerbe les inégalités sociales, déjà très fortes dans le pays.

Rédigé par Théo Roux