Ayant annoncé en début de semaine la suppression de 11 000 emplois dans le monde, Ericsson a publié hier des résultats conformes aux prévisions des analystes. L'exercice 1998 s'achève par un chif...

Ayant annoncé en début de semaine la suppression de 11 000 emplois dans le monde, Ericsson a publié hier des résultats conformes aux prévisions des analystes. L'exercice 1998 s'achève par un chiffre d'affaires de 184,43 milliards de couronnes suédoises (19,62 milliards d'euros), en progression de 10 %, et un bénéfice imposable de 18,21 milliards de couronnes, en hausse de 5,8 %. Après la croissance explosive à laquelle s'était habituée Ericsson ces dernières années, ces résultats mitigés s'expliquent principalement par les fortes baisses de prix affectant aussi bien les activités relatives aux infrastructures que celles concernant les terminaux mobiles qui doivent subir des baisses par an de près de 30 %. Selon Ericsson, la réduction des effectifs annoncée s'inscrit dans le cadre "d'une stratégie plus agressive" destinée à répondre "au développement technologique rapide" dans le secteur des télécommunications. Toutefois, le directeur financier du groupe, Carl Wihlem Ros a déclaré qu'il "n'attendait pas une forte croissance dans le domaine des réseaux publics en 1999". (Les Echos - 29/01/1999)