Le groupe suédois vient d’annoncer qu’il allait externaliser entièrement sa production de terminaux. Ses usines en Malaisie, au Brésil, en Suède, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis seront vendues, pou...

Le groupe suédois vient d’annoncer qu’il allait externaliser entièrement sa production de terminaux. Ses usines en Malaisie, au Brésil, en Suède, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis seront vendues, pour un montant non dévoilé, à Flextronics, une société spécialisée dans la sous-traitance de produits électroniques comme les téléviseurs ou les ordinateurs. Près de 4 200 employés d’Ericsson rejoindront, à compter du 1er avril 2001, Flextronics. 600 employés en Suède et moins de 100 au Royaume-Uni seront licenciés. Fin 2001, la division terminaux d’Ericcson emploiera 7 000 salariés, contre 16 800 fin 2000. Représentant encore 20 % des ventes d’Ericsson, la division mobiles a enregistré en 2000 une perte de 1,8 milliard d’euros, alors que les ventes de l’ensemble du groupe ont progressé, au cours de la période, de 27 % (31 milliards d’euros). Le résultat avant impôts s’élève à 3,3 milliards d’euros, en hausse de 75 %. La croissance en 2001 ne devrait être toutefois que de 15 à 20 %, contre plus de 20 % prévus initialement. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 29/01/2001)