C’est ce que révèle une enquête parue dans Business Week. Ainsi, alors qu’ATT pensait débourser 300 millions de dollars pour assurer le passage de ses systèmes informatiques à l’an 2000, la société ...

C’est ce que révèle une enquête parue dans Business Week. Ainsi, alors qu’ATT pensait débourser 300 millions de dollars pour assurer le passage de ses systèmes informatiques à l’an 2000, la société envisage maintenant d’y consacrer trois fois cette somme. Selon Business Week “A moins de 400 jours de la date fatidique, certaines entreprises concèdent qu’elles ne pourront terminer les réparations à temps et qu’elles devront ruser pour poursuivre leur activité malgré tout”. (Libération 05-06/12/1998)