de téléphonie mobile vient d'être donné en Italie. Attendu depuis des mois, le gouvernement italien vient enfin d'approuver l'appel d'offres pour une troisième licence de téléphonie mobile, en norme...

de téléphonie mobile vient d'être donné en Italie. Attendu depuis des mois, le gouvernement italien vient enfin d'approuver l'appel d'offres pour une troisième licence de téléphonie mobile, en norme DCS 1800. Le nouvel opérateur, au terme de l'appel d'offres, aura six mois pour lancer son service DCS avant que le marché ne s'ouvre aux deux autres entreprises du secteur Telecom Italia Mobile et Omnitel. Sa commercialisation pourra démarrer sans condition préalable, sous réserve toutefois qu'il couvre en deux ans et demi 40 % du territoire. Le nouvel opérateur devra payer le coût de la concession à l'Etat. De plus, les fréquences DCS devront être rachetées au ministère de la Défense par les trois groupes. Il y a déjà de nombreux mois, deux consortiums se sont constitués pour être sur les rangs : Picienne (Mediaset, BT, Telenor, le groupe ENI) et Wind (Enel, France Télécom, Deutsche Telekom). Quinze jours sont donnés aux candidats pour leur demande de participation. La concession devrait être accordée d'ici au 30 mai. Dès cet été, à condition que le ministère de la Défense libère des fréquences supplémentaires, il n'est pas exclu qu'un appel d'offres pour un quatrième opérateur puisse être lancé. (La Tribune - Le Figaro - Les Echos - 02/04/1998)