A la suite de diffusion "d'informations parcellaires et non vérifiées", l'ART a décider de publier quelques chiffres. En décembre 1998, le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile a crû de 1 321 10...

A la suite de diffusion "d'informations parcellaires et non vérifiées", l'ART a décider de publier quelques chiffres. En décembre 1998, le nombre d'abonnés à la téléphonie mobile a crû de 1 321 100 pour atteindre 11 210 100, soit un taux de pénétration de 19,2 % (fin 1997, la France comptait 5,82 millions d'abonnés, soit 10 % environ de la population). Prévue dans les prochains jours, une présentation officielle analysera "la croissance exceptionnelle constatée en France au mois de décembre et sur l'ensemble de l'année 1998". La progression en décembre par opérateur est la suivante : ayant enregistré une hausse de 11,5 % par rapport à novembre et de 40 % sur les six derniers mois, France Télécom comptait au 31 décembre 5 542 600 abonnés. Sa part de marché s'établit ainsi à 49,52 %. Sur un mois, Cegetel a progressé de 13,3 % et sur six mois de 41 %. L'opérateur comptait fin décembre 4 251 300 abonnés, soit une part de marché de 37,92 %. Sur un mois, Bouygues Télécom a enregistré la plus forte hausse (+ 21,4 %) comme sur les six derniers mois (+ 76 %). Son parc totalisait fin décembre 1 406 500 abonnés, soit 12,54 % de part de marché. (Stratégies Télécoms & Multimédia - 14 au 21/01/1999)