Depuis l'arrivée de Cegetel, la libéralisation des télécoms en France a réellement démarré le 1er février. Même si elle se limite aux appels interurbains et internationaux, les Français l'ont très ...

Depuis l'arrivée de Cegetel, la libéralisation des télécoms en France a réellement démarré le 1er février. Même si elle se limite aux appels interurbains et internationaux, les Français l'ont très bien accueillie. 76 % se disent satisfaits de pouvoir choisir, 77 % jugent que la fin du monopole est une bonne chose pour les utilisateurs. Ce sont les hommes (79,8 %), les ménages "moyens-supérieurs" (82,8 %) et "supérieurs" (79,3 %) qui apprécient le plus cette libéralisation. Bien entendu, c'est surtout la perspective d'une baisse sensible des tarifs qui explique cet engouement. (Enjeux Les Echos - février 1998)