D'ici à l'été, Michel Bon et Ron Sommer, leurs présidents respectifs, devraient siéger au conseil d'administration ou de surveillance de leur partenaire. Bien que cette double décision ait été ann...

D'ici à l'été, Michel Bon et Ron Sommer, leurs présidents respectifs, devraient siéger au conseil d'administration ou de surveillance de leur partenaire. Bien que cette double décision ait été annoncée vendredi dernier, les modalités permettant l'arrivée de Ron Sommer au sein du conseil d'administration de France Télécom sont encore à définir. Une importante recomposition de ce conseil sera nécessaire. En effet, outre Ron Sommer, il devrait accueillir aussi deux autres nouveaux membres (un représentant des salariés actionnaires et un représentant des petits porteurs). Contrôlant les trois quarts du capital, l'Etat français entend rester majoritaire au sein du conseil. Toutefois, bien qu'affichant leur volonté d'agir de concert à l'international (particulièrement en Europe), les deux opérateurs agissent pour le moment au coup par coup. L'alliance se résume hors d'Europe à Global One. Chacun, en dehors de cette activité, agit de son côté. (Le Figaro - 25-26/04 - La Tribune - Les Echos - 27/04/1998)