Selon la Tribune, l'opérateur historique pourrait subir une fuite massive de ses abonnés. D'ici la fin de l'année, 500 000 abonnés devraient rompre leur contrat avec France Télécom. Les...

Selon la Tribune , l'opérateur historique pourrait subir une fuite massive de ses abonnés. D'ici la fin de l'année, 500 000 abonnés devraient rompre leur contrat avec France Télécom. Les opérateurs alternatifs proposent des offres alléchantes et complètes qui permettent de s'affranchir totalement de France Télécom : ils sont de plus en plus nombreux à proposer le dégroupage total et donc des offres Triple Play.

La Tribune cite Paul Champsaur, président de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep) qui avance le chiffre de 500 000 départs d'ici la fin de l'année. Cependant, ce chiffre pourrait atteindre les 600 000 départs selon certains opérateurs.

Déjà l'Arcep avait publié un rapport qui révélait que France Télécom perdait 10 000 abonnés par jour. Ce chiffre s'explique par la compétitivité des offres proposées par les opérateurs alternatifs aussi bien au niveau des prix que des débits. En outre, l'Arcep a autorisé France Télécom à augmenter le prix de son abonnement de 23 % sur trois ans. Il a donc été modifié en mars 2005 et il devrait passer à 15 euros en 2006 contre 13,99 euros actuellement.

(Atelier groupe BNP Paribas - 24/11/05)