Dans le cadre du plan de sauvetage de l’opérateur allemand MobilCom, organisé par le gouvernement allemand depuis le 15 septembre 2002, France Télécom et MobilCom viennent de signer ...

Dans le cadre du plan de sauvetage de l’opérateur allemand MobilCom, organisé par le gouvernement allemand depuis le 15 septembre 2002, France Télécom et MobilCom viennent de signer une transaction conditionnelle mettant fin, à l’amiable, à leurs accords concernant le développement de l’UMTS en Allemagne. Ce plan de sauvetage comprend deux volets distincts : - un plan de sauvetage des activités historiques de MobilCom (service provider GSM, téléphonie fixe et Internet) - le gel des activités UMTS auquel participe France Télécom. Afin que cet accord devienne définitif : - France Télécom doit signer un accord, au plus tard le 30 novembre, avec le syndicat bancaire, Nokia et Ericsson sur le rachat des créances (près de 6 milliards d’euros) contre l’émission de titres perpétuels remboursables en actions à 47 euros. - L’assemblée générale de MobilCom doit approuver le plan de sauvetage des activités historiques de l’opérateur allemand, le gel des activités UMTS et la renonciation à tout recours contre France Télécom. Cette assemblée doit se tenir le 30 janvier 2003 au plus tard. - L’assemblée générale de France Télécom (au plus tard le 28 février 2003) doit approuver l’émission des titres perpétuels en échange du rachat des créances des banques et des fournisseurs. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 25/11/2002)