Pour la première fois en Europe, France Télécom déploie, sur fibres optiques, un réseau expérimental d'Internet à très haut débit, baptisé VTHD (pour Vraiment Très Haut Débit". Sept points d'accès p...

Pour la première fois en Europe, France Télécom déploie, sur fibres optiques, un réseau expérimental d'Internet à très haut débit, baptisé VTHD (pour Vraiment Très Haut Débit". Sept points d'accès permettront de se raccorder à la plate-forme dans un rayon de 120 km autour de Paris, Rennes, Grenoble, Toulouse et Sophia-Antipolis. Courant 2000, des extensions sont prévues pour les villes de Nancy, Strasbourg, Caen et Rouen et leurs environs. Cette plate-forme expérimentale, avec un débit applicatif potentiel atteignant 800 mégabits/s, permettra à ses utilisateurs (entreprises et institutionnels dans un premier temps) de diffuser en dix secondes l'équivalent d'un contenu de CD-Rom ou de 60 000 pages de textes. Dès février 2000, le VTHD servira à expérimenter de nouvelles applications multimédia interactives comme la télé-simulation chirurgicale ou des services de télé-enseignement. Des applications d'entreprises seront aussi mises en oeuvre, comme la diffusion de contenus vidéo ou audiovisuels en temps réel, des visiophonies très grandes qualités ou la sauvegarde de très grandes bases de données. L'utilisation du VTHD autorisera, dans un autre domaine, le déploiement d'applications de simulation numérique distribuée (réalité virtuelle) et l'utilisation de caches distribués améliorant l'accès à des services avancés du web. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 20/12/1999)