télécommunications constitué par Enel et Deutsche Telekom. Selon des sources allemandes, Deutsche Telekom céderait la moitié de sa participation à France Télécom, Enel conservant ses 51 %. Ce joint-...

télécommunications constitué par Enel et Deutsche Telekom. Selon des sources allemandes, Deutsche Telekom céderait la moitié de sa participation à France Télécom, Enel conservant ses 51 %. Ce joint-venture participera, dans un premier temps, aux enchères renvoyées au premier trimestre 1998 pour l'attribution du rôle d'opérateur du troisième téléphone mobile à 1 800 MgH (après ceux de Tim et d'Omnitel). Par la suite, les partenaires pourraient se lancer dans la téléphonie fixe, l'Enel comptant sur un réseau de 2 000 km de fibres optiques déjà installé. (Le Figaro - 20/11/1997)