Comme prévu, le conseil d ‘administration de Telecom Italia a nommé hier Franco Bernabe au poste d’administrateur délégué “avec d’amples pouvoirs de gestion”. Quittant la compagnie pétrolière ENI, c...

Comme prévu, le conseil d ‘administration de Telecom Italia a nommé hier Franco Bernabe au poste d’administrateur délégué “avec d’amples pouvoirs de gestion”. Quittant la compagnie pétrolière ENI, cet homme de 50 ans, secondera Berardino Libonati, le nouveau président de Telecom Italia. Les grands actionnaires de Telecom Italia, Gianni Agnelli en tête, attendaient cet homme fort pour une mission quasiment impossible. Le quotidien Ile Sole 24 Ore relevait hier “un défi de la sorte, seuls l’offrent les chemins de fer et les postes. La tâche de Bernabe sera d’autant plus importante qu’il s’agit de changer les roues alors que la voiture est en marche”.

Ayant connu un parcours professionnel remarquable, jouissant d’une excellente réputation, numéro deux depuis août 1992 à l’ENI, Franco Bernabe sera remplacé à l’ENI par Vittorio Mincato, président jusqu’ici de la filiale Enichem.

Telecom Italia ayant connu une gestion désastreuse, Franco Bernabe va devoir y restaurer la confiance. Après la rupture des discussions avec ATT et Unisource, puis avec Cable & Wireless, il va devoir nouer des alliances. Il va également devoir faire face à la montée en puissance des concurrents dans la téléphonie, et régler le problème de la télévision numérique. (Le Figaro La Tribune 20/11/1998)