En annonçant hier une hausse de ses résultats pour son exercice 1998-1999 clos fin mars, le britannique GEC n'a pas exclu de nouvelles acquisitions. Son président, Lord Simpson a déclaré que le gr...

En annonçant hier une hausse de ses résultats pour son exercice 1998-1999 clos fin mars, le britannique GEC n'a pas exclu de nouvelles acquisitions. Son président, Lord Simpson a déclaré que le groupe possède, grâce à une facilité d'emprunt récemment mise en place de 2,5 milliards d'euros, "une puissance de frappe financière". Depuis le début de l'année, misant sur les télécommunications, GEC a racheté les américains Reltec et Fore Systems pour respectivement 2,1 milliards de dollars et 4,5 milliards de dollars. L'an dernier, GEC a réalisé un chiffre d'affaires de 7,62 milliards de livres, en hausse de 6 %, un bénéfice imposable de 1,50 milliard de livres, contre 879 millions de livres l'exercice précédent, et un bénéfice d'exploitation avant éléments exceptionnels de 940 millions de livres (+ 20 %). (les Echos - le Figaro - 11/06/1999)