Le groupe britannique GEC vient d'annoncer la reprise de l'équipementier américain Reltec à la société d'investissement KKR pour 2,1 milliards de dollars (1,88 milliard d'euros). Lord Simpson, l...

Le groupe britannique GEC vient d'annoncer la reprise de l'équipementier américain Reltec à la société d'investissement KKR pour 2,1 milliards de dollars (1,88 milliard d'euros). Lord Simpson, le directeur général de GEC, explique "cette acquisition nous fournit un accès au marché crucial de l'Amérique du Nord et aux clients majeurs de Reltec, tout en renforçant notre position sur le segment à forte croissance des systèmes d'accès et de transmissions sur le marché des équipements de télécommunications". Les Baby Bells Ameritech, Bell Atlantic, BellSouth et les opérateurs de télécoms GTE, Sprint ou ATT figurent parmi la clientèle de Reltec. Employant 6 500 salariés dans le monde, dont 4 700 aux Etats-Unis, Reltec a réalisé en 1998 un chiffre d'affaires de 1,07 milliard de dollars et un résultat d'exploitation de 80 millions de dollars. Pour mieux souligner sa volonté de "reconstruire" sans délai "le nouveau GEC", lord Simpson a précisé hier "ce que nous annonçons aujourd'hui est la première d'une série d'acquisitions dans ce domaine". Ayant racheté en juin 1998 40 % de Siemens dans leur filiale commune GEC Plessey Telecommunications (GPT), lord Simpson n'a jamais caché son intention d'accélérer le développement de son groupe sur le marché des transmissions à grande vitesse de données, voix et images. (Les Echos - Le Figaro - La Tribune - 02/03/1999)