vendredi. Sous la forte pression de ses principaux actionnaires (les Agnelli en tête), le “très puissant président” (le troisième en un an) de Télécom Italia a remis sa démission. En matière de ...

vendredi. Sous la forte pression de ses principaux actionnaires (les Agnelli en tête), le “très puissant président” (le troisième en un an) de Télécom Italia a remis sa démission. En matière de communication financière, Gian Mario Rossignolo a accumulé “les gaffes à la limite de l’impardonnable” selon Umberto Agnelli, le président du holding familal Ifil. Le conseil d’administration a décidé vendredi de nommer provisoirement à sa place le professeur Berardino Libonati, président depuis juillet de Telecom Italia Mobile, sans lui donner toutefois de pouvoirs exécutifs. Le comité exécutif de Telecom Italia, jusqu’à la nomination “d’un directeur général fort” exercera les décisions de direction générale. (Le Figaro 24-25/10 - Le Monde 25-26/10 Les Echos La Tribune 26/10/1998)