Après Iridium et ICO en 1999, la société de télécoms par satellite Globalstar se place à son tour sous la protection de la loi américaine sur les faillites (chapitre 11). Née en 1994 dans le but d...

Après Iridium et ICO en 1999, la société de télécoms par satellite Globalstar se place à son tour sous la protection de la loi américaine sur les faillites (chapitre 11). Née en 1994 dans le but de fournir des services de télécommunications à couverture mondiale via une constellation de 48 satellites, Globalstar représente un investissement d’environ 4 milliards de dollars. Après s’être restructurée, la société espère être en mesure de poursuivre la fourniture de ses services. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 20/02/2002)