La bataille a commencé il y a quelques jours. Ayant ses tarifs toujours fixés par le gouvernement, Telefonica a en effet obtenu du Conseil des ministres l’autorisation de rééquilibrer sa structure d...

La bataille a commencé il y a quelques jours. Ayant ses tarifs toujours fixés par le gouvernement, Telefonica a en effet obtenu du Conseil des ministres l’autorisation de rééquilibrer sa structure de prix. Jusqu’à présent le tarif des appels locaux était inférieur à ses coûts. Pour compenser cet handicap, Telefonica renchérissait les appels longue distance, ceux qui sont soumis à la concurrence de Retevision. Le gouvernement vient donc de lui donner le feu vert pour majorer le prix des appels locaux de plus de 160 secondes de 13 %, mesure critiquée aussitôt par les associations de consommateurs. La compagnie pourra en échange réduire le tarif de ses appels longue distance (- 15 % pour les appels interprovinciaux, - 12 % pour les internationaux). Retevision riposte en annonçant à son tour une baisse moyenne de 17 % de ses tarifs pour ce type d’appels, les seuls qu’elle offre aujourd’hui. De plus, Retevision annonce, dans le domaine de la téléphonie mobile où elle commencera à opérer en novembre prochain, des tarifs inférieurs de 30 % à 40 % à ceux de Telefonica Movil et d’Airtel. (La Tribune 05/08/1998)