Les premières puces pour le secteur des communications mobiles intégrant le germanium dans le processus de fabrication ont été présentées hier par IBM. Permettant d’accroître la vitesse de transmis...

Les premières puces pour le secteur des communications mobiles intégrant le germanium dans le processus de fabrication ont été présentées hier par IBM. Permettant d’accroître la vitesse de transmission de l’électricité, le germanium est utilisé avec le silicone traditionnel. Selon les experts, cette innovation peut réduire la consommation d’énergie des équipements mobiles jusqu’à 50 %. En utilisant ces nouvelles puces, les téléphones cellulaires, les beepers et autres instruments de télécommunications sans fil auront une durée d’autonomie plus longue et de multiples fonctions. IBM précise que ces appareils seront plus petits, plus légers et moins chers. (Le Figaro 14/10/1998)