sur les logiciels pour téléphone mobile. Le groupe Mitsubishi va dégager 20 millions de F pour recruter 40 nouveaux ingénieurs qui rejoindront, dans les mois prochains, le centre de recherche sur ...

sur les logiciels pour téléphone mobile. Le groupe Mitsubishi va dégager 20 millions de F pour recruter 40 nouveaux ingénieurs qui rejoindront, dans les mois prochains, le centre de recherche sur les logiciels installé depuis deux ans à Rennes. Grâce à eux, les travaux dans le téléphone mobile vont pouvoir s'accélérer. A cette équipe de recherche en logiciels, il faut aussi ajouter les activités du laboratoire "information télécom Europe" basé à Rennes qui emploie 17 personnes. Selon Vincent Charmaret, le directeur général Europe de Mitsubishi Electric "globalement, nous souhaitons faire de Rennes, où nous préparons déjà l'après GSM, notre centre mondial des télécommunications". L'unique usine de production de téléphones GSM du groupe, basée à Etrelles en banlieue rennaise (330 personnes), vient de doubler sa production avec le montage de 65 000 appareils par jour. Les activités du site dont 95 % des ventes s'effectuent hors des frontières de l'Hexagone, devraient générer pour 1998 un chiffre d'affaires de 1 milliard de F. Il y a deux ans, Mitsubishi Electric a également installé une usine de 80 personnes à Argentré-du-Plessis (Ille-et-Vilaine) spécialisée dans la fabrication de composants de puissance. (Les Echos - 28/11/1997)