Venant de se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites (voir la revue de presse du 16/08), le consortium de télécommunications par satellites Iridium vient de transmettre au g...

Venant de se placer sous la protection de la loi américaine sur les faillites (voir la revue de presse du 16/08), le consortium de télécommunications par satellites Iridium vient de transmettre au gendarme de la bourse américaine, la SEC, un plan de sauvetage. Parmi ses propositions, Iridium demande la conversion en actions de ses dettes de 1,45 milliard de dollars. . En cas d'approbation de ce plan, les porteurs de titres obligataires de cet emprunt détiendraient alors 33 % du capital d'Iridium. (Christine Weissrock - 19/08/1999)