L'opérateur néerlandais KPN va acquérir une participation de 77,4 % dans le capital de l'allemand E-Plus, aux côtés de BellSouth. France Télécom est le principal perdant de cette histoire. En effet...

L'opérateur néerlandais KPN va acquérir une participation de 77,4 % dans le capital de l'allemand E-Plus, aux côtés de BellSouth. France Télécom est le principal perdant de cette histoire. En effet, après avoir acquis, pour 1,7 milliard d'euros, la participation de 17,24 % détenue par Vodafone AirTouch (voir la lettre du 5/10), France Télécom était prêt à débourser 7,4 milliards d'euros pour acquérir la participation de 60,25 % codétenue par RWE et Veba, faisant ainsi passer sa participation dans E-Plus à 77,49 %. L'américain BellSouth, troisième actionnaire d'E-Plus avec 22,51 % des parts, disposait de six semaines pour exercer son droit de préemption sur tout ou partie des actions acquises par France Télécom. Exerçant son droit de préemption, BellSouth va donc, dans un premier temps, devenir actionnaire à 100 % d'E-Plus. Puis, KPN rachètera au comptant ces 77,4 % d'actions pour 9,1 milliards d'euros, auxquels viendront se rajouter la reprise de dettes ainsi qu'un prêt en titres convertibles de 3 milliards de dollars accordé par KPN à BellSouth. La transaction représentera au total 13 milliards d'euros. Cette acquisition permet à KPN Mobile de compter 8 millions de clients en Europe et lui permet de passer de la onzième à la septième place au classement européen. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)