d'administration de MCI, à l'issue d'une journée de délibérations, a demandé à ses banquiers et conseillers juridiques d'approfondir l'analyse de l'offre d'achat faite par WorldCom. Un nouveau conse...

d'administration de MCI, à l'issue d'une journée de délibérations, a demandé à ses banquiers et conseillers juridiques d'approfondir l'analyse de l'offre d'achat faite par WorldCom. Un nouveau conseil devrait se réunir dans la semaine. Toutefois, MCI précise qu'il va continuer le processus de fusion avec le britannique BT détenteur déjà de 20 % de ses actions. Réagissant aussitôt vendredi dans un communiqué, WorldCom s'est déclaré prête à rencontrer MCI et ses conseillers "à tout moment" pour répondre aux questions qu'ils pourraient avoir en précisant "comme indiqué le 1er octobre, WorldCom aimerait avoir l'occasion de présenter son offre directement au conseil d'administration de MCI". Ne serait-ce que pour éviter de payer les 450 millions de dollars d'amende prévus dans son entente avec BT pour rupture d'accord de fusion, MCI pourrait chercher une solution à trois avec BT et WorldCom. (Les Echos - La Tribune - Le Figaro - 13/10/1997)