du mobile. Le colloque sur “les consommateurs et la téléphonie mobile” organisé le 10 décembre par l’ART réunira opérateurs et associations de consommateurs. Comme le prouvent les nombreux commenta...

du mobile. Le colloque sur “les consommateurs et la téléphonie mobile” organisé le 10 décembre par l’ART réunira opérateurs et associations de consommateurs. Comme le prouvent les nombreux commentaires déjà recueillis sur le forum ouvert ce mois-ci sur le site Web de l’ART, l’ordre du jour risque d’être chargé. De nombreux sujets mécontentent en effet les utilisateurs: maquis tarifaire, durée et reconduction des contrats, obligation du prélèvement automatique, coût des appels entrants, problèmes de couverture, de saturation des réseaux, de facturation … Bernard Züber, l’un des membres de l’ART résume “nous mettons les choses sur la place publique. Nous ouvrons une consultation publique qui devrait déboucher au cours du premier semestre 1999”. Selon certains observateurs, la téléphonie mobile, sur plusieurs points, n’est pas forcément en accord avec le droit de la consommation “on achète de plus en plus de pack. Et dans ce cas, on ne peur lire le contrat qu’après l’achat”. Pour d’autres, le nombre de forfaits et d’options est tel qu’il est très difficile de comparer les offres. Un très grand nombre de critiques enfin tournent autour des “tarifs entrants”, comme le réclame un représentant d’une association de consommateurs “pourquoi les utilisateurs du fixe devraient-ils continuer à subventionner les utilisateurs du mobile?”. (Les Echos 27/10/1998)