Ayant réuni mardi les opérateurs de télécommunications, fournisseurs d'accès, industriels et associations autour des tarifs d'accès à Internet, l'ART a écarté comme prévu l'idée d'un forfait de co...

Ayant réuni mardi les opérateurs de télécommunications, fournisseurs d'accès, industriels et associations autour des tarifs d'accès à Internet, l'ART a écarté comme prévu l'idée d'un forfait de communications illimité pour les internautes les plus assidus. Rejetée tant par l'ART que par France Télécom et ses concurrents, cette idée pose le problème insoluble du respect de la concurrence. L'ART demande donc à France Télécom de proposer "des forfaits donnant droit, chaque mois, à un nombre déterminé d'heures de connexion, et une modulation adaptée aux usages selon les jours et les horaires". Parallèlement, l'ART demande à l'opérateur de mettre au point des tarifs d'interconnexion à son réseau spécifique pour Internet "pour permettre aux autres opérateurs d'intervenir sur ce marché, les tarifs d'interconnexion (en particulier ceux destinés à l'accès à Internet et commençant par 0860) devront être compatibles, en niveau comme en modulation horaire, avec les tarifs de détails". (Les Echos - Le Parisien - La Tribune - 28/01/1999)