Développement. Télécom Développement, filiale commune de Cegetel et de la SNCF, avait saisi l'ART le 12 juillet 1999 d'un différend l'opposant à France Télécom concernant la sécurisation de ses in...

Développement. Télécom Développement, filiale commune de Cegetel et de la SNCF, avait saisi l'ART le 12 juillet 1999 d'un différend l'opposant à France Télécom concernant la sécurisation de ses interconnexions en vue de garantir la qualité des services offerts aux utilisateurs et d'éviter des coupures de service inopinées. L'opérateur a investi pour cela dans un réseau d'infrastructures de télécommunications très dense, en vue de pouvoir s'interconnecter aux commutateurs d'abonnés de France Télécom. La société demandait à France Télécom de réacheminer automatiquement les appels à destination de son réseau vers son interconnexion au PRO, dès lors que l'interconnexion au commutateur d'abonné connaissait un dysfonctionnement. Estimant que France Télécom doit effectivement proposer à Télécom Développement des offres lui permettant d'assurer cette sécurisation automatique, l'ART a décidé que France Télécom doit assurer la sécurisation automatique telle que Télécom Développement la demandait jusqu'en 2001. Télécom Développement mettra en place, au-delà de cette date, d'autres formes de sécurisation pour pouvoir continuer à bénéficier de l'offre de France Télécom. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 21/01/2000)