Alors que les Etats-Unis souhaiteraient conserver le contrôle des noms de domaine sur Internet, les pays occidentaux présents sur l'Internet ne sont pas d'accord. Il y a un an, une organisation in...

Alors que les Etats-Unis souhaiteraient conserver le contrôle des noms de domaine sur Internet, les pays occidentaux présents sur l'Internet ne sont pas d'accord. Il y a un an, une organisation internationale l'Icann a ainsi été créée pour permettre à des opérateurs non américains de vendre ces adresses. Il y a quelques semaines, cinq sociétés ont été choisies par l'Icann, dont France Télécom (voir la revue de presse du 22/04). Faisant suite à une polémique sur le manque de transparence de l'Icann sur la nomination de ses administrateurs et le choix de ses partenaires, l'avocat Ralph Nader, spécialiste des droits des consommateurs américains, vient d'adresser une lettre au président de l'Icann, mettant en cause les méthodes de l'organisation, notamment sur la politique d'attribution des adresses. Consultant auprès d'opérateurs et membre d'un des comités directeurs de l'Icann, Daniel Kaplan justifie "les américains n'acceptent pas de perdre une partie du contrôle". (La Tribune - 16/06/1999)