Ciena. Les conseils d’administration des deux équipementiers américains, Tellabs et Ciena ont, d’un commun accord, décidé d’abandonner amicalement leur projet de fusion, sans pénalité financière. ...

Ciena. Les conseils d’administration des deux équipementiers américains, Tellabs et Ciena ont, d’un commun accord, décidé d’abandonner amicalement leur projet de fusion, sans pénalité financière. Les conditions de cette opération, annoncée en juin, avaient été revues à la baisse de 7 à 4 milliards de dollars, lorsque Ciena avait indiqué que ses résultats trimestriels seraient moins bons que prévu. La perte d’un important contrat avec ATT s’y était ajouté. Autre mauvaise nouvelle pour Ciena, Digital Teleport a décidé d’opter pour Pirelli auquel il a confié un contrat de 240 millions de dollars. Alors que le titre de la société dépassait les 75 dollars en juillet, il a chuté lourdement tombant aux alentours de 15 dollars. Michal Birck, le PDG de Tellabs, explique “nous continuons de croire que les produits et la technologie de Ciena auraient représenté un bon complément pour nous. Mais au vu des changements intervenus en ce qui concerne les perspectives financières de Ciena et le feu vert de nos actionnaires en faveur de la transaction ayant peu de chances d’être donnée, nous avons décidé mutuellement de mettre fin à notre accord de fusion”. (Les Echos - 15/09/1998)