Dimanche, le ministère de l'Economie annonçait par la voix de Thierry Breton avoir engagé la cession d'une partie de son capital détenu dans l'opérateur historique France Télécom. Après avoir...

Dimanche, le ministère de l'Economie annonçait par la voix de Thierry Breton avoir engagé la cession d'une partie de son capital détenu dans l'opérateur historique France Télécom. Après avoir vendu 10 % de l'opérateur au mois de septembre 2004 et être ainsi passé au dessous des 50 % au capital de France Télécom, l'Etat a continué de se désengager.

Le ministère de l'Economie annonçait ainsi la vente d'une part comprise entre 6 et 8 %. Finalement, le site Internet du ministère a fait savoir ce matin la clôture de l'opération. Celle-ci porte finalement sur 6,2 % du capital de France Télécom, soit 152 millions de titres. L'Etat empoche ainsi environ 3,4 milliards d'euros et voit sa participation dans l'opérateur réduite à 34,9 %.

(Atelier groupe BNP Paribas - 07/06/2005)