A l'issue d'une opération confirmant Endesa (électricité) et Telecom Italia comme les principaux actionnaires du deuxième opérateur de téléphonie en Espagne, l'Etat espagnol a vendu les 30 % qu'il...

A l'issue d'une opération confirmant Endesa (électricité) et Telecom Italia comme les principaux actionnaires du deuxième opérateur de téléphonie en Espagne, l'Etat espagnol a vendu les 30 % qu'il détenait encore dans Retevision. Endesa et Telecom Italia ont acquis chacun 7 % du capital de Retevision, portant ainsi leur participation à 28,7 % chacun. L'Etat a également cédé, à l'issue d'un appel d'offres, 5,5 % au premier groupe bancaire espagnol BSCH, 4,86 % à Union Fenosa (électricité) et 1,5 % à la caisse d'épargne basque Kutxa. L'agence de presse Europa Press souligne que la participation de l'Etat dans Retevision avait été estimée à plus de 123 milliards de pesetas. (Les Echos - 13/04/1999)