En estimant que le gouvernement "a peut-être été trop timoré" jusqu'ici, Vincenzo Vila, sous- secrétaire italien aux Communications a affirmé hier que "l'Etat va utiliser davantage ses pouvoirs au s...

En estimant que le gouvernement "a peut-être été trop timoré" jusqu'ici, Vincenzo Vila, sous- secrétaire italien aux Communications a affirmé hier que "l'Etat va utiliser davantage ses pouvoirs au sein du groupe de télécommunications Telecom Italia". Bien que l'Etat ne détienne que 5 % du capital du groupe de télécommunications, il dispose de prérogatives importantes. Ainsi, la semaine passée, il a fait passer de 2 à 4 le nombre de ses représentants au conseil d'administration, ce que la presse a interprété comme une reprise en main de l'opérateur. Par ailleurs, il dispose d'une "golden share" lui assurant une série de pouvoirs spéciaux. (L'Agefi - Les Echos - 15/05/1998)