téléphonie mobile en Espagne semble moins attractive que celle de Retevision Movil. (voir aussi la revue de presse du 04/05). D'après les chiffres publiés hier par le quoditien madrilène Expansion,...

téléphonie mobile en Espagne semble moins attractive que celle de Retevision Movil. (voir aussi la revue de presse du 04/05). D'après les chiffres publiés hier par le quoditien madrilène Expansion, non confirmés toutefois par le ministère des Télécommunications, le consortium Retevision Movil dirigé par Telecom Italia se serait engagé sur dix ans à un investissement total en actifs fixes de 328.900 millions de pesetas (13,156 millions de F), soit 25 % de plus que celui prévu par le consortium Alas dirigé par France Télécom. Par ailleurs, Retevision Movil se présenterait avec un niveau de ressources propres de 198 milliards de pesetas, soit 5,4 % de plus que l'offre d'Alas. Face aux Italiens, les Français ont déjà perdu en Espagne un appel d'offre pour la deuxième licence de téléphonie fixe et un autre pour le câble à Madrid. (La Tribune - 20/05/1998)