France. Créé début 1998, NETs, grossiste en bande passante, est présent en France depuis deux mois après avoir ouvert une filiale à Londres. Comme l’explique son fondateur Serge Petroff, NETs “...

France. Créé début 1998, NETs, grossiste en bande passante, est présent en France depuis deux mois après avoir ouvert une filiale à Londres. Comme l’explique son fondateur Serge Petroff, NETs “ne vend pas de la minute en gros” contrairement aux “carrier’s carrier”,mais travaille “au niveau de l’infrastructure et ne propose pas de service aux entreprises”. Ses concurrents sont plutôt des opérateurs comme WolrdCom ou Hermès. La “business idea” de NETs repose en fait sur une technologie du multiplexage de longueur d’onde permettant de faire passer sur une unique fibre jusqu’à 16 transmissions simultanées, chacune transitant de façon indépendante sur une longueur d’onde. Utilisée sur de la fibre optique louée à des fournisseurs, cette technologie permet de proposer de la bande passante à des prix compétitifs pour un investissement beaucoup moins important que celui d’un opérateur déployant sa propre infrastructure. Entre Paris et Londres, 1 200 km sont déjà opérationnels et 3 000 km sont en cours de déploiement. NETs prévoit de s’implanter au Bénélux et en Allemagne, puis à plus long terme dans le sud de l’Europe. Serge Petroff reconnaît que les clients de NETs “se comptent sur le doigt d’une seule main”. Pour 1998, le chiffre d’affaires prévisionnel est de 100 millions de F, la rentabilité étant attendue d’ici 16 à 18 mois. (Stratégies Télécoms & Multimédia 18/12/1998 07/01/1999)