quarante-huit heures de retard, en raison de vents violents, la fusée européenne a mis sur orbite géostationnaire les satellites de télécommunications Sirius-2 (Suède) construit par l'Aérospatiale e...

quarante-huit heures de retard, en raison de vents violents, la fusée européenne a mis sur orbite géostationnaire les satellites de télécommunications Sirius-2 (Suède) construit par l'Aérospatiale et Cakrawarta-1 (Indonésie) construit par l'Américain Orbital Science Corp. (Le Figaro - 13/11/1997)