La semaine dernière, nous annoncions dans la lettre de l'Atelier la sortie d'une nouvelle arme contre les spammeurs : un écran de veille, signé Lycos et baptisé ''Make love not spam''. Présenté...

La semaine dernière, nous annoncions dans la lettre de l'Atelier la sortie d'une nouvelle arme contre les spammeurs : un écran de veille, signé Lycos et baptisé "Make love not spam". Présenté aux internautes comme un moyen de contribuer à l'effort collectif contre le spam, l'économiseur d'écran agit en lançant des requêtes http (de manière tout à fait transparente pour l'utilisateur) à des sites Internet réputés pour être la source d'envoi massif de courriers indésirables.
Depuis son lancement, l'outil suscite la controverse. Pour certains, il serait inefficace et ferait certainement sourire les spammeurs, pour d'autres il n'est pas légitime parce qu'il combat le mal par le mal et pour d'autres encore, il aurait des effets néfastes sur la bande passante.
En fin de semaine dernière, quelques jours seulement après son lancement, des sites d'information high tech pourtant très sérieux font courir la rumeur selon laquelle le site www.makelovenotspam.com aurait été piraté par des spammeurs. La rédaction de l'Atelier a contacté la direction de Lycos, pour en savoir plus : celle-ci dément absolument la rumeur, et avance que le site est victime d'un succès inattendu. Vendredi, Lycos avançait que son économiseur d'écran avait déjà été téléchargé plus de 100.000 fois.
Aujourd'hui lundi, le site n'est toujours pas disponible mais il affiche simplement son logo...
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/12/2004)