Tous les médias en parlent depuis ce matin. Mannesmann vient d'accepter l'OPE lancée par Vodafone Airtouch. Il s'agit de la plus grosse opération de l'histoire en général et des télécoms en particul...

Tous les médias en parlent depuis ce matin. Mannesmann vient d'accepter l'OPE lancée par Vodafone Airtouch. Il s'agit de la plus grosse opération de l'histoire en général et des télécoms en particulier. La nouvelle offre d'échange d'actions (OPE) amicale de Vodafone AirTouch est valorisée à 186 milliards d'euros. Le nouvel ensemble sera contrôlé à 50,5 % par le groupe britannique et à 49,5 % par les actionnaires de Mannesmann. Le nouveau groupe conservera les filiales de Mannesmann dans la téléphonie fixe avec Mannesmann Arcor en Allemagne et Infostrada en Italie, mais devra, en revanche, se séparer d'Orange, le numéro trois britannique du mobile, racheté par Mannesmann, afin de respecter les règles de la concurrence en Europe. Le président du directoire de Mannesmann, Klaus Esser, restera cinq mois à la présidence de Mannesmann, puis deviendra président adjoint de la nouvelle société, sans pouvoir exécutif. Chris Gent, le président de Vodafone, prendra la direction du nouveau groupe. Avec plus de 33 millions de clients, le nouveau groupe va devenir le premier opérateur européen de téléphones mobiles. Lire les articles parus dans la presse d'aujourd'hui sur le sujet (notamment Les Echos, La Tribune, Le Figaro ...) (Christine Weissrock - Atelier Paribas 04/02/2000)