Depuis quelques jours, tous les journaux font état de l'OPA hostile lancée par le groupe britannique de téléphonie mobile Vodafone Airtouch sur le groupe allemand Mannesmann. Le groupe allemand ...

Depuis quelques jours, tous les journaux font état de l'OPA hostile lancée par le groupe britannique de téléphonie mobile Vodafone Airtouch sur le groupe allemand Mannesmann. Le groupe allemand a rejeté ce week-end l'offre du groupe britannique de 65 milliards de livres (103 milliards d'euros) en la qualifiant "d'inamicale" et "d'extrêmement peu attractive". Cela n'empêche pas Vodafone de réitérer et de détailler sa proposition de rachat par échange d'actions. Selon le groupe britannique, la fusion créerait "le numéro un mondial des télécommunications mobiles" avec 42 millions d'abonnés et doté d'une présence européenne "sans comparaison". Vodafone revendrait alors aux actionnaires du nouveau groupe l'opérateur britannique Orange, en voie d'acquisition par Mannesmann. Les activités dans l'ingénierie et l'automobile seraient mises en bourse sous le nom de Mannesmann. Nouveau feuilleton en prévision, à suivre ... (Christine Weissrock - Atelier Paribas)