En affirmant que l'offre de Vodafone n'est pas attractive pour les actionnaires de Mannesmann, du fait de la forte position stratégique du groupe, le conseil de surveillance du groupe allemand Manne...

En affirmant que l'offre de Vodafone n'est pas attractive pour les actionnaires de Mannesmann, du fait de la forte position stratégique du groupe, le conseil de surveillance du groupe allemand Mannesmann vient de rejeter à l'unanimité l'OPE de l'opérateur britannique de téléphonie mobile, d'un montant de 124 milliards d'euros (813 milliards de F). (Christine Weissrock - Atelier Paribas)