Si le chiffre d’affaires du marché mondial des routeurs n’est pas énorme, 6,1 milliards de dollars en 2002, selon le cabinet d’étude Dell’Oro Group, ce dernier peut s’avérer très rentable ...

Si le chiffre d’affaires du marché mondial des routeurs n’est pas énorme, 6,1 milliards de dollars en 2002, selon le cabinet d’étude Dell’Oro Group, ce dernier peut s’avérer très rentable notamment dans la vente de routeurs de « cœur de réseau » où les marges atteignent parfois 70 % du prix de vente initial ! Déjà positionné sur ce segment de marché, le français Alcatel s’ouvre désormais au segment des routeurs de proximité (ceux qui relient les points d’accès au réseau aux bâtiments, bureaux, et abonnés individuels), grâce à son rachat le mois dernier d’une société spécialisée sur ce type de matériel : TiMetra. Fort de sa base clientèle en matière de services réseaux, Alcatel se positionne donc pour essayer de faire vaciller le leadership bicéphale du marché des routeurs, toujours détenu par Cisco et Juniper, qui détiennent l’un et l’autre environ 60 et 30 % de parts de marché global. Si le réseau commercial d’Alcatel peut lui permettre de renforcer ses positions émergentes sur ce marché, celui-ci devra prouver la vraie valeur ajoutée de son offre pour espérer aller plus loin… Ce que Juniper a fait, quelques années plutôt, en munissant ses nouveaux routeurs d’outils de gestion globale du trafic réseau (souplesse, fluidité, sûreté). (Atelier groupe BNP Paribas – 27/06/2003)