Selon une étude du cabinet britannique Durlacher Research, la faible part des entreprises dans les ventes de passerelles de voix sur IP montre que le marché est encore naissant. Pour la plupart de...

Selon une étude du cabinet britannique Durlacher Research, la faible part des entreprises dans les ventes de passerelles de voix sur IP montre que le marché est encore naissant. Pour la plupart des entreprises, la réduction des coûts, argument principal des fournisseurs, n'est pas suffisant. Les applications, comme l'intégration de la téléphonie aux ERP et aux outils de gestion de la connaissance ou la convergence des assistants personnels et de la téléphonie mobile de troisième génération constitueront les vecteurs de croissance. (01 Informatique - 12/02/1999)