Bien qu'il séduise les clients, le système de radiocommunications professionnelles mis au point par Matra, Tetrapol, n'arrive pas à convaincre les instances de normalisation. Matra tente, depuis tro...

Bien qu'il séduise les clients, le système de radiocommunications professionnelles mis au point par Matra, Tetrapol, n'arrive pas à convaincre les instances de normalisation. Matra tente, depuis trois ans, de faire reconnaître sa norme sur la scène européenne. En particulier, le groupe cherche à obtenir de l'Etsi (European Telecommunications Standard Institute) le statut de norme. Tetrapol a déjà été reconnu l'an dernier par l'UIT (Union internationale des télécommunications) et par le groupe de Schengen. La reconnaissance de l'Etsi lui permettrait de concourir lors de tous les appels d'offres publics lancés pour équiper en systèmes de télécommunications mobiles les forces armées ou de police. Malheureusement, la technologie Tetra, défendue par des adversaires comme Motorola ou Nokia, concurrence directement la technologie Tetrapol. Ayant déjà réussi à faire "normaliser" leur technologie, ces derniers ont réussi, à la mi-avril, a bloquer le processus de normalisation engagé au niveau de l'Etsi. Malgré ce manque de reconnaissance, Tetrapol a remporté d'importants succès commerciaux. 26 organisations dans 15 pays ont retenu la technologie. Tetrapol a également remporté récemment un contrat national au Mexique. Comptant 150 000 utilisateurs actifs, Tetrapol en totalise potentiellement 500 000 lorsque tous les réseaux pour lesquels des contrats ont été conclus seront construits. (Les Echos - 3/05/1999)