Alors qu'ATT semblait sur le point de l'emporter, la semaine dernière, avec sa surenchère surprise de 58 milliards de dollars sur l'offre par échange d'actions de 48,2 milliards présentée par Comc...

Alors qu'ATT semblait sur le point de l'emporter, la semaine dernière, avec sa surenchère surprise de 58 milliards de dollars sur l'offre par échange d'actions de 48,2 milliards présentée par Comcast, Microsoft et AOL ont demandé vendredi à MediaOne l'autorisation de regarder ses comptes et les conditions de l'offre de Comcast, moyennant un pacte de confidentialité. Réuni ce week-end pour se prononcer sur l'offre d'ATT, MediaOne a donné son aval et pourrait différer sa décision, le temps de permettre à Comcast de revenir à la charge. Depuis son investissement en 1997 de un milliard de dollars, Microsoft est l'un des actionnaires importants de Comcast. Microsoft, comme AOL, ne souhaite pas l'arrivée d'un géant qui imposerait ses conditions sur des réseaux câblés. ATT possède déjà TCI, le numéro deux du secteur. En ajoutant MediaOne, ATT pourrait offrir des services de téléphone (longue distance, local) et de transmission de données ainsi qu'un accès à l'Internet rapide à environ 26,5 millions de foyers aux Etats-Unis, soit plus de 25 % du total. (Les Echos - La Tribune - 3/05/1999)