Contraint de vendre ses réseaux câblés, sous la pression de la Commission européenne, Deutsche Telekom vient de confirmer être en discussion avec “des banques, des entreprises de médias et un import...

Contraint de vendre ses réseaux câblés, sous la pression de la Commission européenne, Deutsche Telekom vient de confirmer être en discussion avec “des banques, des entreprises de médias et un important éditeur de logiciels”. Bien entendu, le nom de Microsoft circule en Allemagne. En effet, depuis quelques temps, Bill Gates s’intéresse au câble estimant que celui-ci est l’un des meilleurs vecteurs pour développer les services à large bande d’Internet. Selon Gerd Taenzer, membre du conseil d’administration de Deutsche Telekom, les 17 millions d’abonnés au réseau câblé sont attractifs par le fait qu’avec “une voie de retour, les nouveaux propriétaires pourront proposer une offre comprenant le téléphone, le fax, Internet et la télévision”. Toutefois, pour remettre à niveau l’ensemble du réseau, il sera nécessaire d’investir environ près de 10 milliards de marks, somme qui pourrait décourager un certain nombre d’investisseurs. (La Tribune - 21/09/1998)