Télécom. Alors que la période de réservation prenait fin, Michel Bon, le président de France Télécom, a annoncé hier à Francfort, à l’occasion de la tournée de présentation de l’opération à la pre...

Télécom. Alors que la période de réservation prenait fin, Michel Bon, le président de France Télécom, a annoncé hier à Francfort, à l’occasion de la tournée de présentation de l’opération à la presse et aux investisseurs que “plus de deux millions de particuliers” se sont portés candidats à l’achat d’actions France Télécom “c’est un immense succès populaire. Lors de la dernière privatisation intervenue en France, celle de la Caisse Nationale de Prévoyance en septembre, moins de deux millions de particuliers avaient souscrits”.

Lundi, le gouvernement a annoncé que le prix définitif de l’offre à prix ouvert (OPO) d’actions France Télécom, fixé samedi 28 novembre sera “inférieur ou égal au prix des actions cédées aux investisseurs institutionnels moins 10 F, et donc aussi inférieur d’au moins 10 F au dernier cours connu de l’action sur la Bourse de Paris le jour de la fixation du prix. Il sera en tout état de cause inférieur à 420 F”. “Compte tenu de l’intérêt très soutenu des particuliers pour l’offre des titres France Télécom”, le ministère a décidé d’exercer dès maintenant la clause d’extension portant sur 15 millions d’actions en faveur de l’OPO. (Les Echos Libération Le Parisien Le Figaro 24/11/1998)