public. Bien que devant finaliser le 8 mai prochain, la cession de cette activité à un groupe d'investisseurs internationaux dont l'identité n'a pas été révélée, Motorola restera toutefois actif su...

public. Bien que devant finaliser le 8 mai prochain, la cession de cette activité à un groupe d'investisseurs internationaux dont l'identité n'a pas été révélée, Motorola restera toutefois actif sur les marchés des modems pour entreprises et des "modems câble". Motorola renonce surtout au secteur des modems vendus en grande distribution, secteur largement dominé par US Robotics ou par de plus petits groupes spécialisés comme Olitec. Reprenant l'usine d'Huntsville (Alabama), une nouvelle société baptisée CPATH assurera désormais la responsabilité de l'activité grand public. Motorola ne conservera qu'une faible participation dans le tour de table. A l'exception des modems câble permettant de se connecter à Internet à haut débit par le biais du câble, marché qui devrait connaître une forte croissance, CPATH reprendra le catalogue de produits développés par Motorola. Achevant aux Etats-Unis la modernisation de leurs réseaux, les câblo-opérateurs devraient bientôt commercialiser de tels services d'Internet rapide. Motorola préfère désormais commercialiser ses produits par l'intermédiaire de câblo-opérateurs procèdant par appels d'offres et passant d'importantes commandes. (Les Echos - 04/05/1998)