progression de 115 %. Pour la même période, son chiffre d'affaires de 57,8 milliards de F a crû de 34 %. Avec ces bons résultats, Nokia rejoint le peloton de tête des fabricants mondiaux d'équipem...

progression de 115 %. Pour la même période, son chiffre d'affaires de 57,8 milliards de F a crû de 34 %. Avec ces bons résultats, Nokia rejoint le peloton de tête des fabricants mondiaux d'équipements de télécommunication. L'an dernier, les ventes de Nokia Mobile Phones, division stratégique du groupe, représentant désormais plus de la moitié des ventes, ont augmenté de 28 %. Générant 35 % de l'activité du groupe, Nokia Telecommunications (terminaux et infrastructures) a progressé de 41 %. La troisième division du groupe produisant notamment des décodeurs et des écrans d'ordinateurs (14 % de l'activité du groupe) a, pour sa part, enregistré une hausse de 39 %. Trés satisfait, Jorma Ollila, le PDG de Nokia, a déclaré que les objectifs de croissance "avaient été tenus" et que la position financière de l'entreprise "n'avait jamais été aussi solide " (trésorerie de 11,2 milliards de F). La forte demande de certains marchés ont compensé le ralentissement de l'activité en Asie du Sud-Est. En 1997, 23 % des ventes ont été réalisées par la région Asie Pacifique, 59 % par l'Europe et 18 % par les Amériques. (Les Echos - La Tribune - Le Figaro - 13/02/1998)