En s'appuyant sur une étude réalisée par Dataquest, Robert Ek, responsable du développement de Nokia Mobile Phones, assure "dès 2003, il y aura plus de téléphones mobiles connectés sur Internet que ...

En s'appuyant sur une étude réalisée par Dataquest, Robert Ek, responsable du développement de Nokia Mobile Phones, assure "dès 2003, il y aura plus de téléphones mobiles connectés sur Internet que de PC". Affirmant avoir déjà vendu 100 000 terminaux compatibles WAP, Nokia a présenté, lors du CeBit à Hanovre quatre nouveaux modèles de terminaux compatibles WAP. Motorola, Sagem, Ericsson, Sony, etc... devraient tous lancer des produits similaires dans les jours, semaines ou mois à venir. Les Finlandais ont été parmi les premiers au monde à tester le "surf mobile". Un opérateur local, Radiolinja, a déjà mis en ligne près de 150 services WAP. En France, Nokia a signé un accord avec France Télécom Mobiles pour déployer un bouquet de services basé sur WAP. Actuellement, l'utilisateur peut accéder à une quinzaine de services. Partout dans le monde, les opérateurs, les fabricants de matériels, les développeurs, ainsi que les fournisseurs d'accès à Internet ou les portails peaufinent leur offre. Pour Bo Axerud, chargé du marketing chez Nokia Mobile Phones, l'arrivée prochaine du GPRS sera déterminant pour le décollage de l'Internet mobile. (Christine Weissrock - Atelier Paribas 13/03/2000)