Tandis que son concurrent Motorola vient d’annoncer de nouveaux résultats positifs pour le troisième trimestre consécutif (cf. Lettre de l’Atelier du 16/04/2003), Nokia communique un chiffre ...

Tandis que son concurrent Motorola vient d’annoncer de nouveaux résultats positifs pour le troisième trimestre consécutif (cf. Lettre de l’Atelier du 16/04/2003), Nokia communique un chiffre d’affaires en baisse de 3,4 % à 1,263 milliards d’euros, pour le 1er trimestre de cette année. Par rapport au même trimestre de l’année précédente, son résultat imposable pro forma (hors amortissement de survaleurs et éléments exceptionnels) chute également (- 3,8 %), mais reste largement positif (1,263 milliards d’euros) et légèrement au-dessus des attentes du marché. Pour le 2nd trimestre 2003, Nokia inscrira dans ses comptes une charge exceptionnelle de restructuration, comprise entre 350 et 400 millions d’euros, qui couvrira ses frais de suppression de 1800 postes au sein de sa division d’équipement télécom, Nokia Networks. Le premier fabricant mondial de téléphones portables reste cependant confiant sur ses ventes de terminaux qui ont progressé de 1 % sur le trimestre, en totalisant 5,476 milliards d’euros. (Atelier groupe BNP Paribas – 17/04/2003)