Le téléphone mobile de “troisième génération” devrait arriver en France en 2002. Cependant, bien que l’UMTS “universal mobile telephone system” permettra d’offrir des services comme l’accès à Inte...

Le téléphone mobile de “troisième génération” devrait arriver en France en 2002. Cependant, bien que l’UMTS “universal mobile telephone system” permettra d’offrir des services comme l’accès à Internet ou la transmission d’images avec des débits pouvant aller jusqu’à 2 mégabits/seconde, avec une qualité acceptable, on peut se demander si les opérateurs pourront rentabiliser rapidement leurs nouveaux investissements. Les instances de réglementation des différents pays ont lancé des consultations visant à harmoniser les spécifications techniques et les questions réglementaires associées à cette nouvelle norme. Récemment, la Commission consultative des radiocommunications (CCR) a rendu un rapport devant servir de base à une consultation publique et à un appel à candidatures prévus en 1999. Un certain nombre de recommandations y sont définies, comme le mode de sélection des futurs opérateurs selon des critères “non discriminatoires” et l’attribution aux enchères des autorisations. Les modalités et conditions d’attribution des autorisations devraient être connues au second semestre 1999 pour permettre une ouverture commerciale dans la région parisienne et dans les grandes métropoles régionales au plus tard le 1er janvier 2002. (Les Echos 15/12/1998)